mardi 14 août 2012

Kafka sur le rivage – Haruki Murakami




Kafka Tamura, quinze ans, fuit sa maison de Tokyo pour échapper à la terrible prophétie que son père a prononcée contre lui. Nakata, vieil homme simple d'esprit, décide lui aussi de prendre la route, obéissant à un appel impérieux, attiré par une force qui le dépasse. Lancés dans une vaste odyssée, nos deux héros vont croiser en chemin des hommes et des chats, une mère maquerelle fantomatique et une prostituée férue de Hegel, des soldats perdus et un inquiétant colonel, des poissons tombant du ciel, et bien d'autres choses encore. Avant de voir leur destin converger inexorablement et de découvrir leur propre vérité.


Voici un autre roman dont j’avais beaucoup entendu parler, mais qui est resté un moment dans ma PAL car je n’arrivais pas à me lancer. En effet, honnêtement, j’ai du mal avec les très gros romans, j’ai toujours du mal à me motiver pour les lire, car j’ai peur de rester longtemps bloquée avec. C’est d’autant plus idiot qu’en général je préfère les histoires des gros livres, car on passe plus de temps avec les personnages.
Finalement, j’ai lu ce roman assez rapidement car le style de l’auteur est très fluide bien que très travaillé. Cependant, ce n’est pas un livre qui se dévore, à de nombreuses reprises, j’ai été obligé de faire des pauses au bout de 35 pages, afin de digérer ce que je venais de lire, car il y a de nombreux sujets de réflexions. De plus, il y a deux narrateurs, et clairement, l’histoire de l’un d’entre eux m’a assez passionné, tandis que l’autre m’a rapidement lassé. Il y a même un chapitre qui m’a vraiment repoussé, et qui aurait pu valoir que j’abandonne ma lecture !
J’ai alterné durant ma lecture deux sensations : l’ennui et la passion. Il y avait donc des moments où je me disais que j’allais finalement basculer dans la passion, et que j’allais adorer ce roman… mais finalement non, la fin ne m’a pas séduite, loin de là, les dernières 100 pages ne m’ont pas plu, j’ai eu du mal à aller jusqu’au bout car j’avais compris que je n’allais pas apprécier le dénouement. En fait, ce qui m’a déplu, c’est l’aspect onirique du roman, je pense que je suis quelqu’un d’un peu terre à terre, donc toute cette dimension un peu particulière, très métaphorique, ne m’a pas permis de vraiment entrer dans le roman, je suis restée distante, ce que je trouve dommage. Mais c’est amusant, car finalement cette lecture m’a permis d’apprendre cela sur moi, un aspect de ma personnalité dont je ne me doutais pas vraiment.

Je suis malgré tout très contente d’enfin avoir lu un Murakami, sachant que j’ai le tome 1 de 1Q83 dans ma PAL également, mais qu’il risque d’attendre un peu !

Cette lecture vient compléter mon challenge contemporain livraddict ainsi que mon challenge personnel 1001 livres qu’il faut avoir lu dans sa vie.

7 commentaires:

Hajar a dit…

Le côté onirique que tu as moins apprécié est très présent dans tous les livres de Murakami que j'ai lus jusqu'à aujourd'hui. Et toutes ces métaphores et ce côté pas terre à terre que tu n'as pas apprécié est justement ce que moi j'avais aimé ! Apparemment 1Q84 est très spécial, et si tu es très terre à terre je pense que tu auras du mal avec ce livre aussi, mais bon je ne l'ai pas encore lu, ce sont juste quelques avis que j'ai lus sur le net. 1Q84 c'est apparemment comme fumer du shit ou un hallucinogène, on plane... Et si j'ai bien compris, c'est pas trop ce que tu adores dans tes lectures.

Mais bon, au moins maintenant tu t'es fait ton propre avis sur cet auteur et tu t'es découverte un peu plus :)

LéaM a dit…

Tu décris exactement ce qui me fait peur chez cet auteur. Trop de réflexion. Tu me fais fuir encore plus....

Ginoute a dit…

Onirique... c'est tout l'univers de Murakami qui est comme ça. Après on aime, on aime pas, c'est délicat. Si la taille du livre t'a un peu pesé, je peux te conseiller la course au mouton sauvage, c'est plus court, ça correspond bien à l'univers bizarre de l'auteur mais peut-être légèrement plus accessible ! Je n'ai pas encore lu 1Q84 mais ça ne saurai tarder !

My Little Discoveries a dit…

Ma soeur m'a prêté ce livre il y a plusieurs années et comme toi je n'arrive pas à me lancer! Je pense être terre-à-terre également mais comme ma soeur m'a dit qu'il me plairait, je tenterai peut-être... Merci pour ton avis en tout cas!

valou a dit…

tiens tu as les 1001 toi aussi...je pensais en lire de temps à autre également pour approfondir mon savoir ;-)
e ce qui concerne ce roman, c'est encore une grande inconnue pour moi, j'attends de voir quel sera le bon moment...mais pas là encore !

Coline a dit…

@Hajar : oui, ce n'est pas vraiment mon truc en effet je crois. je lirais quand meme 1Q84, mais c'est sûr que je vais attendre que toi tu le lises !

@LéaM : ah mince, mais effectivement, je crois que tu ne vas pas accrocher dans ce cas.

@Ginoute : je ne pense pas lire d'autres livres de Murakami à part 1Q84 parce que je l'ai déja.

@My Little Discoveries : j'espère qu'il te plaira plus qu'à moi alors :)

@Valou : oui, je me suis fait une liste de 100 et quelques livres de la liste que je souhaitais vraiment lire, alors j'essaie de m'y tenir de temps en temps.

Les Lectures De Colette a dit…

Un ouvrage intriguant. Je l'ai lu il y a deux semaines, et j'ai mis du temps à en saisir le fond. Mais, au cours de la lecture, ça m'a fait réfléchir, ça m'a fait découvrir un univers que je ne connaissais pas jusque là
Comme toi, je suis assez terre à terre et le fantastique n'est pas mon genre de prédilection, le côté insaisissable et décalé m'a un peu dérangée par moments
Chouette article au passage ^^